Les îles de la Madeleine

 

1024px-Iles_de_la_Madeleine-Dakar(2)


Les îles de la Madeleine sont un archipel situé au large de Dakar (Sénégal). Il est constitué de deux îles, dont la plus grande est l’île au Serpent (Sénégal), et la plus petite, l’île Lougne.


 

 

Cadre vierge, l’île Sarpan semble n’avoir jamais été visité par l’homme ; elle ouvre ses portes sur la crique Hubert où les pirogues font leur entrée. Située sur la côte sud-est de Dakar, l’île tient son nom d’un ex-militaire de l’armée coloniale française envoyé sur place en punition. Il aurait été la premier européen à visiter cette île.

Pourquoi l’île Serpent ? Lorsque les Lébous, ethnie vivant sur les côtes, vinrent sur l’île, ils trouvèrent un homme qui se présenta comme M. Sarpan. Mais ne comprenant pas, ils se contentèrent de dire qu’ils avaient trouvé un homme serpent sur l’île. Et de bouche à oreille, elle est devenue île Serpent…

D’une superficie de 50 ha , l’île offre un environnement aussi riche que varié avec plus de 101 espèces d’arbres parmi lesquels le Tamarin, l’Euphork Balsam, le Bosua… Les arbres se développent telles des lianes pour échapper à l’effet du vent fort venant de la mer et c’est pour cela qu’on y trouve des baobabs nains.

La faune de l’île regorge de rats, de phaetons (pailles-en-queue), de cormorans classés par territoire (voir la carte à l’entrée du parc) ainsi qu’une plage de sable où les tortues viennent pondre pendant l’hivernage. Sur les rochers noirs, symbole de présence volcanique il y a des milliers d’années, s’étalent des algues qui favorisent le développement des fruits de mer. On y rencontre des oursins à même les rochers.

 

Vue de la côte, l’île Sarpan est un plateau. Elle permet une vision paradisiaque aussi bien sur Dakar que sur la haute mer.

Capricieuse par moments, rebelle par d’autres, la mer se pare tantôt d’un bleu pur et enchanteur, tantôt charmeuse , recouverte d’écumes, elle met sa robe de mariée pour se jeter sur les rochers ; tourmentée , elle devient verte de rage…

Pendant l’hivernage, l’île s’embellit d’un tout autre atout : sa végétation devient verte et luxuriante. Il n’existe sur l’île aucune source d’eau connue à ce jour…

La traversée vers l’île est sécurisée par les garde côtes et les gilets de sauvetage sont obligatoires pour tous. Le visiteur, ne peut rester plus de 4 heures pour préserver la tranquillité.

Sa jumelle, l’île Lougne , moins hospitalière pour l’homme est un refuge idoine pour les phoetons et les cormorans. Sa structure dentelée par endroit, lamelliforme par d’autre est recouverte de défécations d’oiseaux qui lui donne sa couleur blanche.

Contrairement à l’île Sarpan, la visite de l’île Lougne nécessite un équipement approprié.

INFOS PRATIQUES

Le départ de la pirogue se fait au Parc national des îles de la Madeleine (PNIM) situé sur la Corniche ouest, juste après la Cour de Cassation, dans la baie de Soumbédioune.

Prévoir des chaussures de marche (oursins sur les rochers et quelques serpents Psammophis elegans) et de quoi s’abriter du soleil.

Tarifs

  • Entrée du parc : 1 000 F / pers
  • Le guide : 5 000 F / groupe de personne
  • Pirogue : 4 000 F / pers.
  • Parasol (optionnel) : 2 000 F

Les gardes fournissent des gilets de sauvetage. On ne peut rester que 4h sur l’île.

Le parc est ouvert de 9 h à 17 h.

Téléphone du parc de la Madeleine : 33 821 81 82

 

 

Auteur de l’article : dooggle