Dakar

DAKAR, CAPITALE DU SENEGAL

PRESENTATION

La ville de Dakar est la capitale de la République du Sénégal et de la région de Dakar. Elle compte 1 056 009 habitants contre 3 215 255 habitants (estimation 2011) si on tient compte de l'ensemble de la région de Dakar. C'est une des quatre communes historiques du Sénégal et l'ancienne capitale de l'Afrique-Occidentale française (AOF).

Sous la double action des apports migratoires depuis les campagnes et de l'accroissement naturel, la région de Dakar s'est très rapidement développée. Elle est ainsi passée de 400 000 habitants en 1970 à 2,6 millions d'habitants en 2005. Métropole macrocéphale, elle accueille la moitié de la population urbaine du pays.

Sa situation à l'extrémité occidentale de l'Afrique, sur l'étroite presqu'île du Cap-Vert, a favorisé l'installation des premiers colons, puis le commerce avec le Nouveau Monde, et lui confère une position privilégiée à l'intersection des cultures africaines et européennes. Organisatrice du premier Festival mondial des Arts nègres voulu par le présidentLéopold Sédar Senghor en 1966, la ville est le siège de l'Institut fondamental d'Afrique noire et de la Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest.

Aujourd'hui le Dak'Art (la Biennale d'art contemporain) contribue à son rayonnement international. Aux quartiers populaires et aux infrastructures héritées de l'époque coloniale – le port, la gare, le palais présidentiel ou la cathédrale du Souvenir africain, ainsi que le remarquable patrimoine de l'île de Gorée toute proche – se sont ajoutés des édifices plus modernes tels que l'Université Cheikh Anta Diop, la Grande Mosquée, la Porte du Troisième millénaire et leMonument de la Renaissance africaine.

N'occupant que 0,28 % du territoire national, la région de Dakar regroupe sur 550 km, 25 % de la population et concentre 80 % des activités économiques du pays.

Site et climat

Dakar se situe sur un ancien volcan – aujourd'hui surmonté par le phare des Mamelles – qui aura donné, après une longue érosion, le promontoire rocheux de la presqu'île du Cap-Vert, l'île de Gorée au sud, les îles de la Madeleine à l'ouest et l'île deNgor au nord. Du Plateau administratif aux faubourgs tentaculaires de Pikine et Guediawaye, le Grand Dakar s'étend sur la quasi-totalité de la presqu'île du Cap-Vert.

Dans une zone tropicale subdésertique, Dakar bénéficie d'un microclimat de type côtier, influencé par les alizés maritimes et lamousson. La saison chaude et humide s'étend de juin à octobre avec des températures avoisinant 27 °C et un pic de précipitations en août (250 mm). Des inondations exceptionnelles se sont produites en août 2005. Pendant la saison sèche et un peu plus fraîche qui commence en novembre et dure jusqu'en mai, il ne pleut pratiquement pas (environ 1 mm par mois).

POPULATION

Dakar est l'une des plus grandes villes d'Afrique, sa croissance démographique est importante et son nombre d'habitants s'élève rapidement. D'une population de 400 000 habitants dans les années 1970, l'exode rural l'a fait plus que quadrupler en 20 ans.

Lors du recensement de 2002 la population des 19 communes d'arrondissement s'élevait à environ 955 897 personnes, pour 143 165 ménages et 77 960 concessions.

Au dernier recensement général de la population, de l'habitat, de l'agriculture et de l'élevage (RGPHAE) publié en septembre 2014, Dakar comptait 3 139 325 habitants en 2013, soit près du quart de la population totale du Sénégal (23,2% - 13 508 715 habitants) sur une superficie représentant seulement 0,3% de la superficie totale du pays. Avec 3 139 325 personnes, la région se classe parmi les 50 premières villes les plus peuplés d'Afrique.

Économie

Le secteur industriel, traditionnellement orienté vers les industries alimentaires, chimiques ou textiles, le secteur du bois et de l’ameublement ainsi que le raffinage, rencontre aujourd’hui des difficultés. Comme ailleurs, l’industrie textile souffre des importations chinoises. Les Industries chimiques du Sénégal (ICS) traversent une grave crise depuis trois ans. L'industrie des matériaux de construction est présente dans la ville avec l'usine de ciment et de granulats du groupe français Vicat.

En même temps que l'urbanisation, le secteur tertiaire s’est développé et c’est dans la capitale, tout particulièrement à Dakar-Plateau, que se trouvent les sièges sociaux des grosses sociétés (Air Sénégal International, Grands moulins de Dakar) et des grandes banques, telles que la Société générale de banques au Sénégal, laCompagnie bancaire de l'Afrique occidentale, la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Sénégal ou la Banque de l’habitat du Sénégal. La haute fonction publique y est également concentrée. Les télécommunications ont le vent en poupe et la société Orange, qui a repris la Sonatel, est omniprésente dans la ville.

[nextpage title="l"]

 

Économie

Le tourisme, notamment le tourisme d’affaires, prend de l’importance, stimulé par des événements de portée internationale tels que le Rallye Dakar ou la Biennale d’Art contemporain. La notoriété de Gorée fait de la capitale un passage obligé.

L'économie numérique n'est pas en reste et commence à trouver son modèle entre secteur formel (surtout constitué par les opérateurs télécoms et beaucoup de TPE) et informel (une myriade de prestataires de services et auto-entrepreneurs). En effet, depuis 2010, la ville monde Dakar voit de nouvelles initiatives innovantes se lancer comme le premier espace de coworking d'Afrique de l'Ouest et action tank Jokkolabs qui depuis s'étend en France (à Nanterre), au Mali (Bamako), au Burkina Faso (Ouagadougou)... et relié à plus de 200 espaces dans le monde, créant ainsi une nouvelle dynamique pour les entrepreneurs de l'économie créative et permettant aux talents qui s'expriment souvent dans le secteur informel de se mettre en réseau et s'internationaliser différemment. Dakar s'inscrit donc dans la vague del 'innovation et du changement qui traverse le monde, un futur en émergence dans lequel la parole de l'Afrique est présente.

En résumé, Dakar est une ville qui participe pleinement au concert des nations, pour citer le président Senghor, notamment économique au regard de son rôle de plateforme pour les échanges avec la région Afrique de l'Ouest.

Proue verdoyante du continent, la presqu’île ne pouvait qu’attirer l’attention des premiers navigateurs et les colons ont su d’emblée tirer profit de cette position stratégique pour développer les échanges commerciaux, y compris dans le cadre de la traite atlantique. Le climat favorable ainsi qu’une rade en eau profonde des plus sûres constituaient autant d’atouts supplémentaires, que l’administration coloniale a cultivés en construisant notamment un port et une gare. Le chemin de fer naissant reliait Dakar à sa rivale Saint-Louis et ouvrait une voie de pénétration vers l’intérieur du pays.

Transports

Grand port et nœud ferroviaire, Dakar trouve aussi sa place dans l’histoire de l’aviation. La première liaison aéropostaleToulouse-Dakar avait été établie en 1925. Le le premier vol supersonique commercial du Concorde, l'avion d'Air France, inaugurera la ligne Paris-Dakar-Rio de Janeiro pendant que celui de British Airways ouvrira la ligne Londres-Bahreïn.

L'image de la ville est indissociable de ses taxis jaunes et noirs et de ses « cars rapides » hauts en couleurs et parés d'inscriptions (Alhamdulillah le plus souvent), auxquels s'ajoutent aujourd'hui des minibus blancs privés. Mais les embouteillages sont fréquents, notamment à l'entrée de l'agglomération, et les chantiers de construction et de travaux publics omniprésents.

Des améliorations ont été perçues avec l'ouverture de la nouvelle autoroute à péage vers Diamniadio et la construction de l'aéroport international Blaise Diagne.

Tourisme

Tourisme au Sénégal.

Point d'entrée au Sénégal pratiquement incontournable, Dakar reçoit souvent la première tout voyageur se rendant à Saint-Louis, dans les parcs nationaux ou en Casamance. C'est aussi le port d'embarquement pour l'île de Gorée, la destination touristique par excellence.

Si les embarras de la circulation et la modeste qualité de l'air n'y invitent pas aux séjours prolongés, bien des visiteurs mettent cependant leur escale à profit pour découvrir les vestiges architecturaux de l'AOF comme le Palais présidentiel et la Chambre de Commerce, plus récentes telle la Cathédrale du Souvenir africain, ou des créations plus contemporaines encore, à la manière de la Porte du Troisième millénaire dominant la corniche et duMonument de la Renaissance africaine.

Centre économique et ville de congrès, Dakar bénéficie également d'un tourisme d'affaires significatif. Le centre commercial Sea Plaza sur la Corniche est le plus grand de la sous-région ouest-africaine et comporte plusieurs grandes enseignes internationales.