Ziguinchor

PRESENTATION

La Casamance (« Kasa ») (en portugais : Casamança) est une région historique et naturelle du Sénégal située au sud-ouest du pays, entre la Gambie et la Guinée-Bissau, partiellement isolée du reste du pays par le territoire gambien. La Casamance, qui doit son nom au fleuve Casamance, est composée des régions administratives de Ziguinchor à l'ouest et de Kolda à l'est.

PRESENTATION

Les habitants de la Casamance se nomment « Casamançais ». Les Diolas sont l'ethnie majoritaire, ils parlent le diola (jóola) ou ajamat, avec les dialectes comme boulouf, fogny et kasa. Les Diolas sont le plus souvent musulmans 77 %, voire chrétiens (alors que l'essentiel de la population sénégalaise est musulmane, jusqu'à 94 % selon les sources) Les plus grandes villes de Casamance sont : dans la région de Ziguinchor, Ziguinchor, Bignona, Oussouye, la station de tourisme de Cap Skirring et celle de Kafountine, et, dans la région de Kolda, Kolda, Sédhiou, Vélingara. La région de Tambacounda est une partie de la Casamance historique. Cette Casamance est composée de la basse Casamance ( région de Ziguinchor) , de la moyenne Casamance ( région de Kolda ) et de la haute Casamance ( région de Tambacounda). Cette dernière région par décret présidentielle est coupée de la Casamance pour prendre le nom de Sénégal Oriental à partir de 1962. La Casamance, appelée également pays flup du nom du royaume diola qui a dominé cette région, est un pays de forêts, de fleuves et de rivières. Les premiers colonisateurs ont été étonnés par le talent des architectes diolas, constructeurs de cases à impluvium et de cases à étage, comme à Mlomp notamment1. La région a donné naissance à des personnages historiques qui ont lutté contre la colonisation occidentale, et qui sont, encore aujourd'hui, présents dans les mémoires, comme Djignabo Basséne ou Aline Sitoé Diatta (Alyn Sytoe Jata ou Aline Sitow Diatta).